1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Bernard Leclerc Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary

Bernard Leclerc, is the current Ambassador of the Central African Republic in Eastern-Europe. Mr. Bernard Leclerc is an Extraordinary and Plenipotentiary Ambassador in the Eastern-European region, for the Central African Republic. His Excellency have his headquarters in the capital city of Hungary, in Budapest.

» Lire la suite...

Located in the Middle of the African Continent, The Central African Republic

Centrafrique or the Central African Republic is a landlocked.The CAR covers a land area of about 240,000 square miles (623,000 km²), and has an estimated population of about 4.4 million as of 2008.The capital city of the Central African Republic is, Bangui.

» Lire la suite...

The Economy of the Central African Republic, Based on Agriculture and Ecotourism

Ecotourism and agriculture are the two major sectors of the economy.The agriculture of the CAR is dominated by the cultivation and sale of food crops such as cassava, peanuts, maize, sorghum, millet, sesame, and plantain.The annual real GDP growth rate is jst above 3%.

» Lire la suite...
Previous
Suivant

DERNIERE MINUTE: Dans le Cadre de ses nouvelles fonctions d'Executive Vice President de la PACIFIC DEVELOPMENT FOUNDATION, S.E M. L'Ambassadeur se rendra prochainement dans Le Pacifique Sud

Centrafrique - l'impératrice Catherine Bokassa victime d'escroquerie

Catherine BokassaCatherine Bokassa qui fut première dame de Centrafrique du temps de l'empereur Jean-Bedel Bokassa veut lancer une fondation à son nom. Mais avant même que le projet soit opérationnel, un escroc usurpe son identité pour lever des fonds...

L'ancienne impératrice Catherine Bokassa, qui vit entre Bangui (où sa résidence, un temps occupée par l'armée française, a été réhabilitée par cette dernière) et Genève, où elle retrouve régulièrement son amie Marie-Thérèse Houphouët-Boigny, ne décolère pas. Motif : un escroc se prétendant « coordonnateur de la Fondation impératrice Catherine Bokassa » envoie depuis quelques semaines des courriers sur papier à en-tête avec cachet « officiel » et numéro de compte en banque à diverses personnalités de la place - dont la première dame de Centrafrique, Monique Bozizé - afin de solliciter leur aide dans « la lutte contre la famine, le VIH/sida et les enfants de la rue » [sic]. Or cette fondation n'existe pas encore, et la veuve de Jean-Bedel Bokassa, qui recherche des fonds pour la lancer, apprécie peu de se voir ainsi déconsidérée.

"Message de Son Excellence Monsieur l'Ambassadeur Leclerc"

Mon soeur l'Impératrice Catherine BOKASSA, victime d'escrocs, J'ai du mal à croire que l'on puisse nuire à cette femme exemplaire que l'on a souvent sali qui n'a été que la femme de...... et qui a su malgré l'adversité rester digne toute sa vie.
J'espère que ces petits malfrats seront vite arrêtés et traduit en justice.


ci-joint l'article paru dans Jeune Afrique
Zurich, 28 janvier 2012
Ambassadeur Bernard LECLERC

Share