1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Bernard Leclerc Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary

Bernard Leclerc, is the current Ambassador of the Central African Republic in Eastern-Europe. Mr. Bernard Leclerc is an Extraordinary and Plenipotentiary Ambassador in the Eastern-European region, for the Central African Republic. His Excellency have his headquarters in the capital city of Hungary, in Budapest.

» Lire la suite...

Located in the Middle of the African Continent, The Central African Republic

Centrafrique or the Central African Republic is a landlocked.The CAR covers a land area of about 240,000 square miles (623,000 km²), and has an estimated population of about 4.4 million as of 2008.The capital city of the Central African Republic is, Bangui.

» Lire la suite...

The Economy of the Central African Republic, Based on Agriculture and Ecotourism

Ecotourism and agriculture are the two major sectors of the economy.The agriculture of the CAR is dominated by the cultivation and sale of food crops such as cassava, peanuts, maize, sorghum, millet, sesame, and plantain.The annual real GDP growth rate is jst above 3%.

» Lire la suite...
Previous
Suivant

DERNIERE MINUTE: Dans le Cadre de ses nouvelles fonctions d'Executive Vice President de la PACIFIC DEVELOPMENT FOUNDATION, S.E M. L'Ambassadeur se rendra prochainement dans Le Pacifique Sud

Taxes sur salaires par les particuliers employeurs (ursaff) et impots

Taxe« CE QU’IL FAUT FAIRE !»

Aujourd’hui en France, il y a énormément de travail  dit « travail au noir » en partie pour des raisons qui sont évidentes.

Il y a un système très efficace de déclarations dit Chèque emploi Service ou CESU très peu utilisé ou du moins pas au regard de ce que cela devrait être. Pourquoi ?

Un grand nombre de personnes  purement et simplement ne veulent pas déclarer parce que cela leur permet d’éviter de payer des sommes qui s’ajoutent au paiement effectué au travailleur ou à l’employé, qui eux-mêmes évitent de ce fait des impôts sur ces sommes encaissées et ce qui leur évitent également  à côté d’avoir certaines  allocations amputées ou de les perdre !

En clair c’est un engrenage qui coûte à la collectivité et donc au budget de l’Etat des millions d’€uros.

Ceci est purement scandaleux et inadmissible que de s’absoudre de ces paiements absolument nécessaires au Budget de l’Etat. Il faut donc que la sanction lorsque ceci est  découverte soit exemplaire afin que cela donne à réfléchir aux  contrevenants.

Il faut donc par ailleurs renforcer les contrôles et instaurer un système de primes payées à ceux qui les découvrent.

Toutefois il y a un dicton qui dit trop d’impôt tue l’impôt. Pourquoi parce que lorsque c’est exagéré, la tendance est  de tenter de s’absoudre de ces déclarations à l’URSAFF afin d’éviter de payer !

Alors à contrario de ce que je disais dans la première partie de mon explication, il faut réduire les taxes sur salaires d’environ 30%. Il s’agit souvent de petites déclarations mais  on verrait tout de suite s’accroitre le nombre de déclarants qui auraient à cœur d’officialiser leurs emplois de leur personnel et de sentir en règle sans risque de se faire pincer. Ceci  augmenterait les sommes encaissées, les impôts seraient payées sur les salaires et de nombreuses prestations seraient en forte diminution car illégalement encaissées.

On doit y réfléchir et agir

 

Ambassadeur Bernard LECLERC  février 2013

Share