1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Bernard Leclerc Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary

Bernard Leclerc, is the current Ambassador of the Central African Republic in Eastern-Europe. Mr. Bernard Leclerc is an Extraordinary and Plenipotentiary Ambassador in the Eastern-European region, for the Central African Republic. His Excellency have his headquarters in the capital city of Hungary, in Budapest.

» Lire la suite...

Located in the Middle of the African Continent, The Central African Republic

Centrafrique or the Central African Republic is a landlocked.The CAR covers a land area of about 240,000 square miles (623,000 km²), and has an estimated population of about 4.4 million as of 2008.The capital city of the Central African Republic is, Bangui.

» Lire la suite...

The Economy of the Central African Republic, Based on Agriculture and Ecotourism

Ecotourism and agriculture are the two major sectors of the economy.The agriculture of the CAR is dominated by the cultivation and sale of food crops such as cassava, peanuts, maize, sorghum, millet, sesame, and plantain.The annual real GDP growth rate is jst above 3%.

» Lire la suite...
Previous
Suivant

DERNIERE MINUTE: Dans le Cadre de ses nouvelles fonctions d'Executive Vice President de la PACIFIC DEVELOPMENT FOUNDATION, S.E M. L'Ambassadeur se rendra prochainement dans Le Pacifique Sud

TRANSPORT EN VEHICULE MEDICALISE (VSL) CE QU’IL FAUT FAIRE !

AmbulanceD’aucuns n’ignorent les abus de ce mode de transport pour aller à une consultation dans un hôpital ou pour autre motif. On constate que systématiquement certains n’hésitent pas à utiliser ce moyen de transport à la charge de l’Assurance maladie simplement parce que cela de cette façon ne leur coûte rien et d’autre part parce que cela leur évite de trouver leur chemin, une place de parking à l’arrivée et  tout autre avantage.

On ne peut bien sûr faire le tri, tout surveiller, contrôler … alors une chose très simple à faire qu’à chaque prise en charge par un véhicule médicalisé soit facturé un forfait basé sur le barème kilométrique fiscal ou suivant le barème de remboursement  assurance maladie en véhicule avec un véhicule personnel.

Exemple : le kilomètre VSL  qui est facturé 0,83 € par l’ambulancier  laisserait à la charge de la personne environ 0,20 € au kilomètre.

On verrait immédiatement les transports par VSL pris uniquement par les personnes qui en ont réellement besoin et les autres reprendre leur véhicule dont ils se servent bien tout au long de la semaine pour faire leur course ou pour tout autre déplacement.

L’économie réalisée par l’Assurance maladie serait énorme ! (Plusieurs centaines de millions d’€ annuellement)

Ambassadeur LECLERC  Septembre 2012

Share